Abord clinique des urgences traumatiques au cabinet du by Jean-Claude Pire

By Jean-Claude Pire

Cet ouvrage a ?t? con?u comme une aide pour le m?decin g?n?raliste, confront? quotidiennement ? los angeles pathologie traumatique. Les deux auteurs, urgentistes exp?riment?s, apportent des r?ponses claires, concises et pratiques aux probl?mes que posent les l?sions traumatiques. Des gestes simples, un abord clinique d?taill?, los angeles n?cessit? de recourir ou non ? des examens compl?mentaires ou ? un avis sp?cialis? sont ici expliqu?s et justifi?s. Le sort est pr?cis, concis, et un lexique compl?te les d?finitions et les mat?riels cit?s dans le texte.

Show description

Read Online or Download Abord clinique des urgences traumatiques au cabinet du generaliste (Abord clinique) PDF

Similar french books

Extra info for Abord clinique des urgences traumatiques au cabinet du generaliste (Abord clinique)

Example text

Les déformations les plus fréquentes sont un mallet finger* ou un doigt en boutonnière* de diagnostics évidents. ˾ Premiers gestes La radio doit être demandée au moindre doute pour tous les types de lésion. Luxation On peut tenter de réaliser la réduction d’une luxation avant la radio si le diagnostic en est évident. Il faut, une fois la réduction obtenue, prescrire un traitement antalgique plus ou moins associé à un traitement anti-inflammatoire et demander une radiographie qui doit être réalisée immédiatement.

En effet, la perte de contact des surfaces articulaires implique une distension importante du système ligamentaire ou une rupture des ligaments. Les entorses résultent presque toujours d’un mouvement forcé au niveau d’une articulation, survenant au cours d’une activité de sport ou de loisir, mais parfois aussi d’un mouvement banal de la vie courante. Contrairement à une opinion répandue, en effet, elles ne sont pas l’apanage du sujet jeune et sportif. Le risque fonctionnel est toujours présent, mais la préoccupation essentielle du médecin est de ne pas méconnaître une fracture, ce qui entraîne volontiers des examens radiologiques.

Il s’agit d’une lésion fréquente et souvent négligée, dont l’impression de bénignité est majorée par le traitement fonctionnel actuellement préconisé. En effet, la reprise d’une mobilisation ne donne pas au blessé l’impression d’une lésion sévère. L’évaluation de la gravité est impossible avant le cinquième jour, et le suivi après l’accident initial est donc essentiel. Il faut également bien connaître les diagnostics différentiels, car ils sont incompatibles avec un traitement fonctionnel. En règle générale, les entorses de cheville restent du domaine du médecin généraliste.

Download PDF sample

Rated 4.86 of 5 – based on 22 votes